Nos 42 propositions pour des lendemains qui changent !



Publié le vendredi 22 mai 2020

Je télécharge les 42 propositions pour des lendemains qui changent !

Communiqué de presse du 20 mai
Le PRG avance 42 propositions concrètes pour une refondation républicaine suite à la crise de la covid-19. 

Le PRG-le centre gauche a rendu public son plan pour répondre aux crises politiques, sociales, écologiques et économiques auxquelles la France fait face.Responsabilisation des citoyens, justice sociale pour les plus bas salaires, services publics et agents publics mieux soutenus, 6ème république parlementaire et décentralisée, nouvelle donne fiscale et économique tournée vers l’humain et l’écologie sont les grands principes de ce projet.

Mise en place d’une échelle des salaires dans les entreprises, capital minimum garanti pour les jeunes, revenu minimum de vie égal au SMIC pour les personnes fragiles, logement des agents publics essentiels, sont les principales propositions sociales et de soutien aux fonctionnaires.

Au plan institutionnel, le PRG propose une 6ème république où l’action régalienne de l’Etat repose sur un premier ministre en abandonnant l’élection au suffrage universel direct du Président de la République. Le PRG propose aussi que l’action publique non régalienne repose sur les régions pour faire de la France une république décentralisée. Il propose enfin le vote obligatoire et la reconnaissance du vote blanc.

Au plan fiscal, le PRG demande la dépossession des biens des coupables de fraude fiscale massive et organisée, une TVA modulée en faveur des produits fabriqués en France et en Europe, une taxe carbone pour les entreprises polluantes  et une taxe sur le « luxe carboné » frappant les modes de consommation écologiquement coûteux.

Au plan économique, le PRG propose de soumettre les fusions acquisitions industrielles à autorisation, de limiter la place des fonds de placement dans le capital des entreprises, de créer des consortiums européens type Airbus pour l’industrie pharmaceutique, médicale et énergétique et d’engager massivement la France dans l’économie bleue. Enfin le PRG souhaite que les enjeux du numérique et de l’intelligence artificielle soient pris à bras le corps, et que par exemple, l’octet de données personnelles soit facturé aux GAFAM.

Pour Guillaume LACROIX « La situation est grave et les réponses doivent être fortes, réalistes et applicables immédiatement. L’heure n’est pas aux incantions mais à l’action pour éteindre les crises qui sont là et ne pas faire naître une crise de régime. ».

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone