[Communiqué de presse] Sectes: le gouvernement fait reculer la sécurité des Français et de l’État



Publié le mercredi 2 octobre 2019

This picture taken on February 13, 2018 shows the entrance to the Interior Ministry at Place Beauvau in Paris. (Photo by CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La Miviludes, mission interministérielle de lutte contre les sectes va être réduite et démembrée. Cette décision marque un recul dans la mission régalienne de l’État en matière de protection des Français contre la manipulation mentale, l’escroquerie et plus largement la liberté des victimes de sectes.

Alors qu’en France comme partout dans le monde les phénomènes sectaires évoluent et changent de format: collapsologie, courants identitaires, entrisme politique, affairisme , etc., le gouvernement fait le choix de fermer les yeux. « Cette décision grave menace la sécurité des Français et de l’État » pour Guillaume LACROIX, président du PRG-Le Centre gauche.

Elle ignore par ailleurs les 500 000 Français en danger car enrôlés dans des sectes, comme le fait que 15 millions de Français avouaient en 2011 avoir été approchés par ses sectes.

Guillaume LACROIX demande au gouvernement de ne pas abandonner la prévention et la lutte contre les sectes.

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone