Une politique de santé égalitaire et performante, financièrement soutenable



Publié le vendredi 3 février 2017

#6

Lutte contre les déserts médicaux. L’exigence d’égalité en matière de santé oblige à engager une lutte déterminée contre les déserts médicaux, ruraux comme urbains. Par une redéfinition des critères de présence des hôpitaux et des maternités. Par le recours au numérique, le développement de la télé-médecine et la mise en commun des ressources des hôpitaux. L’implantation de médecins dans des territoires sous-dotés doit être encouragée par le renforcement des mécanismes incitatifs.

L’objectif de qualité et d’efficacité des soins doit être constamment poursuivi, notamment par :
• Le développement des investissements pour la recherche
• Le renforcement des moyens de traitement des cancers et maladies rares, comportant notamment une augmentation des effectifs des services de cancérologie
• Le renforcement du dispositif de lutte contre les affections cardio-vasculaires (Institut dédié et Plan comparables à ceux prévus en matière de cancers), et de lutte contre le diabète et l’obésité
• Le renforcement des moyens du Plan Autisme
• Une meilleure ouverture de la profession, assortie des formations en rapport avec les besoins de traitements spécialisés

La maîtrise des dépenses de santé doit être recherchée, par :
• Un soutien beaucoup plus résolu aux politiques de prévention, génératrices d’économies dans les dépenses de traitement
• L’investissement dans la santé à l’école et au travail
• L’amélioration du parcours de soin du malade
• Une évaluation améliorée de la politique conventionnelle, impliquant le contrôle du Parlement
• Un contrôle renforcé des marges de l’industrie pharmaceutique, en vue de l’abaissement du coût de certains traitements
• La généralisation des génériques
• La délivrance de médicaments à l’unité
• Le développement de la chirurgie ambulatoire

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone