Une politique budgétaire responsable



Publié le vendredi 3 février 2017

#8

Le programme économique et social que je présente comporte un certain nombre de mesures nouvelles qui représentent un coût. Même si aucune d’entre elles n’est de portée financière telle qu’elle déterminerait un bouleversement de l’équilibre de nos comptes publics. Pour autant, j’entends inscrire résolument mes engagements dans la continuité d’une politique budgétaire responsable. Contrairement à d’autres, je ne soutiendrai pas l’idée qu’il faut s’évader de toutes contraintes, creuser librement nos déficits pour finalement, avec l’accroissement de notre dette, reporter sur nos enfants le poids des largesses du moment.

Les mesures nouvelles que je propose devront donc trouver contrepartie.

Ailleurs que dans l’augmentation d’une pression fiscale, déjà trop lourde, exercée sur les ménages. Ce pourquoi mon programme ne prévoit pas de réforme significative de la fiscalité des particuliers qui devra être allégée, en particulier pour les classes moyennes qui ont supporté l’essentiel de l’effort fiscal des années de crise, dès que sera trouvé le chemin d’une croissance plus forte et plus durable.

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone