Une agriculture résolument défendue



Publié le vendredi 3 février 2017

#4

Réforme de la PAC. Notre agriculture dépend largement des soutiens qui lui sont apportés par l’Europe. Les orientations de la PAC demeurent toutefois trop favorables à des pratiques agricoles productivistes, négligentes au regard des perspectives d’emploi dans le secteur agricole.
La PAC doit être réformée, la répartition des aides devant à l’avenir prendre aussi en compte :
• Les unités de main d’œuvre présentes à la ferme, afin de protéger l’emploi plutôt que d’encourager la seule mécanisation,
• La rémunération des services rendus par une agriculture respectueuse des équilibres, des ressources et de l’eau en particulier, des biodiversités sauvages et domestiques, du climat et de la santé.

Les actions nationales et régionales. Les actions nationales et régionales de politique agricole devront :
• Soutenir l’action des CUMA et autres coopératives agricoles
• Faciliter l’installation des jeunes agriculteurs
• Prévoir des dispositifs de soutien à l’investissement des petites entreprises agricoles
• Veiller à l’amélioration du dispositif de retraites agricoles

Elles devront également :
• S’attacher à une plus juste répartition des marges entre producteurs, intermédiaires et grande distribution ;
• Soutenir l’agriculture biologique et raisonnée sur des circuits courts ;
• Favoriser le bio et les repas sous label de qualité dans la restauration scolaire collective ;
• Veiller à des conditions d’abattage plus respectueuses des animaux

Sera mise à l’étude une assurance récolte obligatoire pour soutenir les agriculteurs contre les aléas climatiques et sanitaires.

Partager l'articleShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone